A l'heure ou les médias décrivent malheureusement une Afrique victime d'un tas de maladies pandémiques résurgentes, à l'heure ou l'on constate ça et là une dégradation générale des structures économiques et politiques de certains pays africains ... Il nous a paru souhaitable de montrer au reste du monde au travers de ce site internet, que l'Afrique a des origines culturelles plus enracinées que l'on ne le croit...         Peut être n'a t'on pas su les appréhender à  bon escient en son heure... mais ceci est un jugement historique que je me garderais bien d'exposer sur ces pages... laissons aux historiens ce même devoir historique d'en faire la triste analyse...

     

     Du en grande partie aux conditions climatiques, l'Afrique de l'Ouest ne possède pas de vestiges monumentaux comme ceux que l'on peut trouver en Europe et ailleurs... Les Pyramides et les Temples de l'ancienne Egypte, les ruines du Zimbabwe... ont bénéficié d'un climat plus clément... Une seule exception confirme la règle en Afrique de l'Ouest; les Cercles Mégalithiques SénéGambiens... de grandes concentrations de Cercles de Pierre d'origine volcanique (concression latéritique assez facile à travailler), qui font partie des mystères de la culture africaine que l'on aimerait bien éclaircir pour percer encore certains secrets culturels de nos origines.

 

Des "Portes des Etoiles" Africaines inexpliquées ...

 

 Ces cercles concentriques de pierre ont intrigué les voyageurs et les chercheurs qui ont essayé en vain de percer leur mystère. En Europe, des cercles de pierre ont été mis à jour, mais jamais une telle concentration n'a été localisée comme celle de ces Cercles de pierre situés dans le Saloum Sénégambien, au nord du fleuve Gambie. Ils sont la preuve que la région était le centre d'une civilisation économiquement et culturellement très développée. Seuls ces vestiges de pierre sont là pour apporter la preuve que ces civilisations ont bien existé auparavant dans la région.

 

 

Des implantations géométriquement parfaite...

 

     Il fallait posséder un savoir faire technologiquement développé et performant pour les aligner en cercles et en champs de cercles parfaitement géométriques telles qu'elles sont encore préservées aujourd'hui. (voir l'alignement de Kerr Batch en Gambie)

  

   Les cercles répertoriés sont situés dans une zone de plus de 200.000 Km² située entre le Saloum au Sénégal et le fleuve Gambie. Dans cette région, on trouve des centaines de Cercles de pierre implantées de diverses et curieuses façons, et en particulier parfois en formant un "V" ou une Lyre (Kerr Batch et Keraiany Ngane).

 

   Les Laboratoires de l'Université de Dakar ont daté au carbone14 certaines fouilles de cercles Mégalithiques (+/- 110 ans) vers 750 après Jésus Christ, mais les analyses ont pu être réalisée sur des éléments déposés dans les cercles à une date postérieure, lors d'une réutilisation "nécrologique" de ces cercles funéraires par d'autres ethnies occupant la région.

 

   En Gambie par exemple, au 11ème siècle, lors de l'arrivé des premiers Musulmans, certains Chefs Religieux  (Karamos) se firent enterrés sur les mêmes sites en en modifiant les cercles pour y faire construire des stèles rectangulaires en leur centre (Kerr Batch).

 

   De nombreuses thèses existent quand à l'origine et la destination exacte de ces Cercles de Pierre, mais les avis sont souvent contradictoires. Ces cercles ont été souvent comparés à: Stonehenge sans en avoir apporté de preuves formelles. Ces "Portes des Etoiles" Africaines, ces implantations rappelant les alignements des statues de l'Ile de Paques (également: même roche volcanique), n'ont pas fini de nous intriguer.

 

Des blocs de pierre de plus de TROIS tonnes...

 

   Ce qui est flagrant, c'est que le poids des pierres utilisées nécessitait une énergie "humaine" hors du commun: 2 à 3 tonnes pour certaines à Siné Ngayenne ! et les plus grandes à N'jai Kunda en Gambie : 10 tonnes!.

 

   Toujours en Gambie, aux dires des villageois, il paraît que certaines pierres de petites tailles s'illuminent la nuit... (?) Cela ressemble à un canular, mais c'est la preuve que ces pierres alignés par des hommes d'un autre temps intriguent les populations locales depuis toujours.

 

   Lorsque l'on pose la question aux villageois Peuls et Sérèèrs de la région du Bao Bolon, ils nous répondent que "leurs ancêtres les ont trouvées là, et n'ont jamais su à quoi elles servaient".  On trouve même parfois certaines pierres isolées allongées au milieu d'un village (Dabaly) sans savoir d'ou elles proviennent... La preuve que certains sites on même été certainement démantelés par des générations successives étrangères à ceux qui les avaient alignées... mais dans quel but réel ?

 

     Certains cercles se retrouvent même parfois au milieu d'une décharge villageoise, preuve du peu d'intérêt qu'elles provoquent chez les habitants de la zone...

 

Des Pierres Sculptées à Keur Mademba...

ndlr: J'ai maintenant "localisé" 3 pierres sculptées identiquement en leur sommet (agrandir la photo à gauche en cliquant dessus) sur le périmètre du village de Keur Mademba (à 1 km du Campement hôtel du Bao Bolon de Dabaly). Ces pierres mesurent 2m leur diamètre est de 80cm... elles ont peut être servi à délimiter une zone? je manque de moyens d'investigations et de plus ne suis pas autorisé à le faire...  Amis archéologues! écrivez moi: didier-euzet@sinesaloum.com

Des équipes de chercheurs qui prennent la fuite...

    

       Les recherches successives effectuées sur certains sites provoquent des ragots de la part des villageois qui aimeraient bien en savoir plus:  "L'an dernier, des 'Toubabs' (Ils les décrivent: Américains?) sont venus... ils ont fouillé un double cercle... nous ont obligés à ne pas les regarder fouiller... tout à coup ils ont sauté de joie en se congratulant... le lendemain ils avaient disparu pendant la nuit ?" (témoignage reçu des villageois de Siné Ngayenne qui est  un site surveillé par l'IFAN).

D'après Stéphane Pradines, l'IFAN de Dakar a "stocké" de nombreux objets archéologiques trouvés dans les cercles de pierre, sans en faire l'étude approfondie, certainement par faute de moyens...

 

LIRE LES EXTRAITS DE L'ETUDE DE STEPHANE PRADINES

  

   Nous espérons qu'un élément primordial sera révélé un de ces jours, par l'un des trop rares archéologues qui étudient officiellement les Cercles Mégalithiques, tant au Sénégal qu'en Gambie, et que leurs secrets seront percés et dévoilés au grand public. Si vous possédez des infos complémentaires, n'hésitez pas à nous les communiquer!

 

Didier EUZET

Dabaly, mars 2004.

didier-euzet@africweb.com

VOIR LES PHOTOS


DIVERS DOCUMENTS: "CERCLES de PIERRE"  EN AFRIQUE ... EN VRAC ...

 

"Dolmens et menhirs", de Fernand Niel, 1958 Page 71 :
"Afrique : plus grande concentration au Maghreb. Dolmens, menhirs et  cromlechs au Nord-Ouest du Maroc (Beni-Snasse, Ain-Sahila, vers Sous, Marrakech, Taza). Puis Nord Algérie et Tunisie. Roknia (Constantine, 3000 tombeaux, plus grande partie formée de cistes.) Autres groupements vers Bône, Batna, Lacalle, Tebessa, Constantine. Dolmens souvent entourés de cercles de pierres levées. Il ya aussi des cromlechs isolés, style circulaire à Souk-Aras(Constantine), alignements vers Oran (Merdjadjou), Pont-Albin, Medjana (Stéif, Constantine), menhirs vers Tlemcen. Dolmens en Abyssinie, montagnes du Harrar, menhirs sculptés et gravés dans le Soddo et le Gouragué. Un dolmen et cromlech dans le désert de Edfou, en Haute-Egypte.

En Afrique de l'Ouest, deux groupements remarquables : Celui de Tondidaro (au Soudan de l'époque, c'est a dire le Mali), et Tambacounda. Le premier se situe près de Niafunké, sur le plateau de Tondidaro (Mali) et comprend environ 150 pierres levées, taillées en forme de phallus (sic!). Il en existe un exemplaire au Museé de l'Homme.
Le groupe de Tambacounda (ndlr: Séné Gambie) se trouve au sud du fleuve Sénégal, presque sur la frontière de la Gambie britannique. Les monuments s'étendent sur un territoire de 250 km de longueur et 70 km de large. Ce sont surtout des cromlechs composés de blocs cylindriques. L'un d'eux, cromlech double appelé "La tombe du Roi" est, à notre connaissance, le seul monument au monde qui pourrait être comparé à Stonehenge. On a trouvé dans ces cromlechs des relations remarquables avec les positions solaires.

Pour mémoire seulement, nous citerons les dolmens de Madagascar qui seraient de construction relativement récente."

 

LIRE LES EXTRAITS DE L'ETUDE DE STEPHANE PRADINES
 

  

vous êtes le visiteur n°

 

Accueil | Cercles au Sénégal | Cercles en Gambie | Photos | Liens | Contact

Copyright © 1999-2007 euzet.com Tous droits réservés.
Révision : 30 août 2007 .